Économie : un gros contrat pour Renault en Iran

En Iran, le groupe Renault a signé un contrat géant ce lundi 7 août : 660 millions d'investissement en trois ans et la production de 300 000 voitures par an dans le pays.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un accord gigantesque. Ce lundi 7 août à Téhéran (Iran), le groupe Renault a signé un contrat géant, pour partir à la conquête du marché iranien : plus de 300 000 voitures produites dans le pays chaque année, un investissement de 660 millions d'euros dans le pays d'ici trois ans. "C'est un contrat unique en terme d'investissement, de transfert de technologies et de production de voitures modernes", se félicite Thierry Bolloré, directeur délégué à la compétitivité de Renault.

PSA est aussi intéressé

Renault n'avait pourtant jamais vraiment quitté l'euro : pendant l'embargo, l'entreprise fabriquait 200 000 voitures par an, elle vise le double en 2020. Le concurrent français PSA a lui aussi annoncé de son côté son intérêt pour l'Iran en visant 40% de part de marché sur le pays d'ici trois ans. Malgré les nouvelles sanctions des États-Unis contre l'Iran, les entreprises françaises sont déterminées à se développer dans le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt.
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt. (BERTRAND GUAY / AFP)