VIDEO. Nouveaux seuils pour le diesel : un compromis "très insatisfaisant", selon Royal

La Commission européenne a voté une réforme qui va faire passer le taux limite d'oxyde d'azote rejeté de 80 milligrammes par kilomètre à 168.

YOHANN RELAT et BENJAMIN LUCAS - FRANCE 2

Les écologistes sont vent debout, jeudi 29 octobre, pour dénoncer la décision de l'Union européenne d'assouplir les seuils d'émission du diesel. "Scandaleuse et cynique", déclare la secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse.

Alors que le constructeur allemand Volkswagen est accusé d'avoir triché en minimisant le taux de particules diesel émises par ses moteurs, la Commission européenne a voté une réforme qui va faire passer le taux limite d'oxyde d'azote rejeté de 80 milligrammes par kilomètre à 168. Un taux qui va doubler.

"C'est une première étape", pour Ségolène Royal

Pour Yannick Jadot, député européen d'EE-LV, "alors qu'on sait que le diesel, en Europe, c'est 100 000 morts prématurés par an, on a des gouvernements européens qui sabotent une loi de protection de la santé et de l'environnement pour servir ses constructeurs automobiles qui ont triché". Les véhicules passeront désormais deux tests : un en laboratoire et un autre sur route.

L'UE veut laisser le temps aux constructeurs de s'adapter. Il s'agit d'un compromis, selon la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal : "c'est une première étape, les contrôles des véhicules seront fait en circulation réelle", dit-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
25 septembre 2015 ,  des voitures garées au parc logistique du géant automobile allemand Volkswagen à Villers-Cotterets.
25 septembre 2015 ,  des voitures garées au parc logistique du géant automobile allemand Volkswagen à Villers-Cotterets. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)