Prix des carburants : un coup de pouce envisagé pour les automobilistes

Emmanuel Macron assume l'augmentation de la fiscalité sur le diesel. Mais la grogne monte. Le gouvernement n'exclut pas un geste en faveur des automobilistes.

France 3

Pour amortir la flambée des prix du carburant, le gouvernement devrait faire un geste. Il pourrait s'inspirer de l'initiative des Hauts-de-France, où un coup de pouce est accordé aux salariés et aux fonctionnaires qui n'ont pas d'autres moyens que leur voiture pour se rendre au travail. La distance minimum doit être de 30 km pour toucher un chèque carburant de 20 euros par mois.

E.Leclerc en profite

L'autre piste est d'inciter les entreprises à aider les salariés via une défiscalisation de cette aide. En attendant, la grogne monte. Avant même la mobilisation prévue le 17 novembre, une centaine de camions a mené une opération escargot lundi 5 novembre dans le Grand Est. Un ras-le-bol qui a inspiré plusieurs enseignes de la grande distribution. Elles ont décidé de proposer de l'essence à prix coûtant. Une opération commerciale qui satisfait les consommateurs alors que les prix ont grimpé de 23% pour le diesel et de 15% pour l'essence en un an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Stéphane Rozès analyse le mouvement de protestation contre la hausse du prix des carburants (illustration).
Stéphane Rozès analyse le mouvement de protestation contre la hausse du prix des carburants (illustration). (PASCAL BONNIERE / MAXPPP)