Prime à la casse : les retards de paiement s'accumulent

Depuis plusieurs mois, de nombreux automobilistes attendent le versement de leur prime à la conversion. Ce retard accusé par le gouvernement s'explique par le succès de cette mesure, plus important que prévu.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les forums bouillonnent. Sur internet, des dizaines d'automobilistes se plaignent de n'avoir rien touché de la part de l'État alors qu'ils attendent le versement de leur prime à la casse depuis plusieurs mois. La prime à la conversion, étendue aux véhicules d'occasion, est victime de son succès. Elle vous permet de recevoir 1 000 à 2 500 € si vous vous débarrassez de votre vieille voiture. Le gouvernement avait pour objectif le versement de 100 000 primes avant la fin de l'année. Mais, en 2018, 170 000 dossiers ont déjà été déposés. L'organisme qui verse les primes n'aurait plus de budget pour y répondre.

La prime sera maintenue en 2019

Ce blocage est particulièrement problématique pour les automobilistes aux revenus modestes. Chez les concessionnaires, la colère gronde également. Certains ont avancé les primes aux automobilistes et attendent le remboursement de l'État. Le ministre de la Transition écologique se veut pourtant rassurant et confirme que la prime à la conversion sera maintenue en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prime à la casse sera étendue en 2018 à l\'achat de véhicules d\'occasion moins polluants (illustration).
La prime à la casse sera étendue en 2018 à l'achat de véhicules d'occasion moins polluants (illustration). (MAXPPP)