Même d'occasion, le diesel n'a plus la cote

Le diesel est à la peine tant sur le marché du neuf que de l'occasion. En octobre, 46% des voitures neuves immatriculées roulaient au diesel contre 73% il y a cinq ans.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les voitures diesel d'occasion se vendent plus lentement et perdent de la valeur. C'est ce que prouve une étude réalisée par une start-up spécialisée dans la vente de voitures d'occasion révélée dans Le Parisien ce lundi 6 novembre. Jusqu'à présent, le diesel se revendait plus cher que l'essence. Mais aujourd'hui, une version essence peut se négocier 2 000 euros de plus en moyenne que le diesel.

Mauvaise affaire à la revente

Ce désamour s'explique d'abord par le classement par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) des gaz d'échappement comme cancérigènes et le scandale du dieselgate il y a trois ans. Dans un marché de l'occasion où s'échangent six millions de véhicules, les conséquences sont redoutables. Comme dans un krach immobilier, les particuliers risquent de perdre beaucoup d'argent.

Le JT
Les autres sujets du JT
PSA est soupçonné de \"stratégie frauduleuse\" pour faire passer ces tests à ses moteurs diesel en France. (Photo d\'illustration
PSA est soupçonné de "stratégie frauduleuse" pour faire passer ces tests à ses moteurs diesel en France. (Photo d'illustration (MAXPPP)