"Gilets jaunes" : l'accès aux Champs-Élysées contrôlé

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a annoncé que des contrôles d'identité auront lieu auprès des personnes voulant manifester sur les Champs-Élysées (Paris), samedi 1er décembre.

France 3

Pour l'acte 3 de leur contestation, les "gilets jaunes" ont bien l'intention d'investir à nouveau les Champs-Élysées (Paris) samedi 1er décembre. Pour tenter d'éviter les débordements, Christophe Castaner a annoncé que l'avenue parisienne serait fermée à la circulation, mais pas aux piétons.

"Les piétons seront contrôlés, avec une pièce d'identité. Nous fouillerons les sacs pour éviter qu'il y ait des armes et que nos forces de l'ordre en soient les victimes", a annoncé le ministre de l'Intérieur dans le Soir 3, jeudi 29 novembre. Une déclaration qui rassure les commerçants. Beaucoup ont vu leurs magasins vandalisés samedi dernier. Mais à l'approche des fêtes, ils souhaitent pouvoir travailler.

Jean-Luc Mélenchon sera présent


Si elle ne compte pas se mêler aux manifestants samedi, Marine Le Pen soutient les "gilets jaunes". Jeudi 29 novembre, elle a plaidé en faveur d'un défilé sur les Champs-Élysées. Quant à Jean-Luc Mélenchon, le patron de la France Insoumise, il sera bien parmi les manifestants. Mais pour les syndicats de police, une telle manifestation de police est difficile à contenir. Pour l'instant, Christophe Castaner a toutefois précisé qu'il n'a reçu aucune demande officielle de manifestation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule de chantier est incendié sur les Champs-Elysées, le 24 novembre 2018, à Paris, lors d\'une manifestation des \"gilets jaunes\".
Un véhicule de chantier est incendié sur les Champs-Elysées, le 24 novembre 2018, à Paris, lors d'une manifestation des "gilets jaunes". (BERTRAND GUAY / AFP)