Environnement : le gouvernement présente son plan anti-pollution

La première cause de pollution des grandes villes reste la voiture. Le gouvernement a présenté vendredi 20 juillet son plan pour la faire baisser, afin d'éviter des amendes de la Cour de justice européenne.

Voir la vidéo

La pollution de l'air tue 48 000 personnes par an en France, 13 fois plus que les accidents de la route. Contre ce fléau de santé publique, le gouvernement veut développer les ZFE, les zones à faibles émissions, appelées aussi zones à circulation restreinte. Ce système, déjà mis en place à Paris et à Grenoble (Isère) sera étendu d'ici à 2020 à 12 autres secteurs, dont Marseille (Bouches-du-Rhône), Lyon (Rhône), Strasbourg (Bas-Rhin), ou encore la Vallée-de-l'Arve, près de Chamonix (Haute-Savoie), ou la Martinique. Il fonctionne avec les vignettes Crit'Air qui permettent d'interdire progressivement la circulation des véhicules les plus polluants.

Accompagner les automobilistes

Pour rendre plus acceptables les restrictions de circulation, les associations encouragent les municipalités à accompagner les automobilistes les plus modestes, souvent propriétaires des voitures les plus polluantes. À Paris, tous les diesels seront interdits d'ici à 2024, six ans plus tard, ce sera le tour des moteurs à essence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bouchon à Lyon (Rhône) lors d\'un épisode de pollution, le 24 janvier 2017.
Un bouchon à Lyon (Rhône) lors d'un épisode de pollution, le 24 janvier 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)