Cobayes forcés à inhaler des gaz d'échappement : "Il y aurait un véritable test éthique à faire" estime France nature environnement

"Il n'y avait pas besoin de test sur des êtres vivants" a affirmé lundi sur franceinfo, Charlotte Lepitre, une des responsables de l'association France nature environnement.

Illustration
Illustration (THOMAS KIENZLE / AFP)

Pour la coordinatrice du réseau santé et environnement à France nature environnement et membre de la commission Royal sur le Dieselgate, les constructeurs allemands ne pouvaient pas ignorer ces tests. Charlotte Lepitre l'a affirmé lundi 29 janvier sur franceinfo après les révélations qui replongent le secteur automobile allemand dans un nouveau scandale. Volkswagen, BMW, Daimler ou encore Bosch, auraient réalisé des tests sur des singes et des humains pour mesurer les effets de l'inhalation de dioxyde d'azote. Charlotte Lepitre a estimé qu'il faudrait un véritable "test éthique" dans l'industrie automobile.

franceinfo : Croyez-vous les constructeurs allemands qui prétendent ne rien savoir de ces tests ?

Charlotte Lepitre : Ce serait étonnant que personne dans ces entreprises ne le sache. Il y avait eu le même discours lorsque le terme de "logiciel truqueur" était sorti. Personne n'était au courant. Personne ne savait. Finalement, la vérité est sortie.

Le porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel, estime que ces expériences sont injustifiables sur le plan éthique. L'éthique est-elle une notion prise en compte dans l'industrie automobile ?

Il le faudrait. L'image des constructeurs automobiles a énormément souffert du scandale des logiciels truqueurs. Aujourd'hui, les constructeurs automobiles disent qu'ils ont fait ces tests pour savoir si leurs moteurs étaient plus propres que ceux d'avant. En 2014, l'année où ils ont fait ces études, on savait déjà depuis longtemps que les moteurs diesel émettent des gaz et des particules nocives pour la santé. Il n'y avait pas besoin de tests sur des êtres vivants.

D'après les investigations de l'enquête de la commission sur le Dieselgate, des tests comme ceux-là peuvent-ils être menés par des constructeurs français ?

C'est une possibilité. Si certains constructeurs automobiles allemands les ont réalisés, est-ce que d'autres constructeurs ont fait les mêmes tests pour ensuite promouvoir leurs moteurs ? Ou est-ce que les constructeurs d'autres nationalités se sont arrêtés à de simples mesures au pot d'échappement ? Il y aurait un véritable test éthique à faire. Cela pourrait avoir un grand impact sur la concurrence et l'image des constructeurs automobiles.