Cet article date de plus de deux ans.

Carburants : pourquoi la baisse du baril ne se reflète pas à la pompe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Carburants : pourquoi la baisse du baril ne se reflète pas à la pompe
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le prix du pétrole brut a chuté depuis quelques mois. Une baisse qui n’est pourtant pas visible à la pompe. Explications.

Lorsque le prix du baril baisse, celui des carburants devrait suivre la même tendance, avec un délai, certes, et dans une proportion proche. Ce n’est pourtant pas le cas en ce moment. Alors que depuis octobre le prix du baril a chuté de plus de 12%, celui à la pompe enregistre une baisse de seulement 1,85 %. Pourquoi la baisse à la pompe n’est-elle pas plus importante ? D’abord, le prix des carburants dans les stations ne dépend que pour un tiers de celui du baril de Brent.

Les blocages dénoncés par les distributeurs

D’autres paramètres dessinent le prix final. Les taxes en premier lieu. Le taux de change entre dollars et euros. Et aussi la marge brute des distributeurs. Pour justifier l’écart actuel entre le prix du baril et le prix à la pompe, les distributeurs dénoncent les actions des "gilets jaunes", les blocages de dépôts de carburants et de ronds-points qui entraîneraient une gestion plus coûteuse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Diesel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.