Aveyron : l'usine Bosch d'Onet-le-Château sauvée

L'usine Bosch d'Onet-le-Château (Aveyron) est sauvée. Le groupe allemand a confirmé vouloir investir pour permettre à ce site de rester compétitif. Un soulagement, car des centaines d'emplois étaient menacés.

Cette vidéo n'est plus disponible

Les employés de l'usine Bosch d'Onet-le-Château (Aveyron) ont repris le travail ce vendredi 23 mars après quatre jours de blocage. L'avenir des 1 600 salariés s'éclaircit. Tout s'est débloqué hier, autour de la table des négociations, entre la direction, les syndicats et un émissaire du gouvernement. Depuis plusieurs mois l'usine et sur la sellette. Elle subit de plein fouet la baisse des ventes de véhicules diesel. Or le diesel est la spécialité de ce site aveyronnais.

Intervention décisive du gouvernement

En janvier, le groupe allemand propose d'investir 14 millions d'euros pour moderniser une seule des deux lignes de production. 300 postes sont menacés. Les syndicats exigent un projet de reconversion du diesel vers l'essence pour pérenniser leurs emplois. Des semaines de bras de fer et d'ateliers à l'arrêt. Ce jeudi 22 mars au soir, après plusieurs heures de dialogue, un accord a été trouvé. Bosch s'engage à sauvegarder les postes et à assurer une production sur le site. Pour les syndicats, l'intervention du ministère de l'Économie a été décisive. Rassurés, les salariés ont levé le blocage de leur usine. Les discussions sur les futurs projets industriels vont se poursuivre.

Le JT
Les autres sujets du JT
bosch
bosch (FRANCE 2)