Automobile : fin des ventes de voitures essence et diesel en 2040

La fin des ventes de voitures à essence ou au diesel est programmée pour 2040 par loi d'orientation sur les mobilités dont l'examen a débuté lundi 3 juin à l'Assemblée nationale. 340 000 emplois pourraient disparaître. 

FRANCE 2

Difficile d'imaginer les villes sans les pots d'échappement. Les voitures essence et diesel représentent aujourd'hui plus de 98% des ventes de véhicules neufs en France. Mais les jours de ces voitures sont comptés. En 2040, plus aucune voiture neuve consommant des énergies fossiles ne devrait être vendue sur notre territoire : c'est la mesure phare de la loi d'orientation sur les mobilités. 

Les syndicats veulent éviter la casse sociale

Produire seulement des véhicules propres en 2040 constitue déjà un casse-tête pour toute l'industrie automobile, qui emploie aujourd'hui 400 000 personnes. Si l'État exige la production de véhicules propres, les syndicats redoutent de la casse sociale. "Il faut cinq personnes pour fabriquer un véhicule thermique. Pour un véhicule électrique, il faut trois personnes. Cela fait 40% de personnel en moins", calcule Laurent Smolnik,  le secrétaire fédéral de l'industrie automobile chez Force Ouvrière. Les défenseurs de l'environnement, eux, prônent une interdiction de vente des véhicules thermiques dès 2030. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures passent au péage de vienne (Isère), le 13 août 2016.
Des voitures passent au péage de vienne (Isère), le 13 août 2016. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)