Automobile : les salariés de GM & S face à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron rencontre ce vendredi 9 juin au soir, dans la Creuse, les salariés de GM & S. Ce sous-traitant automobile est l'un des plus gros employeurs privés du département. Il est en liquidation judiciaire et pour l’instant aucune offre de reprise concrète n'a été faite. C'est l'inquiétude à La Souterraine (Creuse). 

FRANCE 2

Un site désert et une usine sans aucune activité, c'est à cela que pourrait ressembler le site de GM & S dans quelque temps. Pour l'éviter, les salariés ont décidé de se mobiliser et d'interpeller Emmanuel Macron en visite dans la région. Aucun repreneur ne s'est manifesté pour sauver l'équipementier creusois. Les salariés comptent donc sur le président de la République pour contraindre PSA et Renault à augmenter leurs commandes.

La situation inquiète tous les habitants et commerçants

"On va lui dire : soit vous agissez sur les constructeurs pour qu'ils nous donnent le chiffre d'affaires pour qu'on vive tranquillement, soit les constructeurs veulent nous voir crever et ils font deux chèques chacun et puis on ferme la boutique", explique Patrick Brun, délégué CGT. Les salariés vont donc continuer de se battre, mais leur patience a été mise à rude épreuve. Pour attirer l'attention, ils ont déjà tout tenté : blocage de l'usine, destruction du matériel, et même menace de faire exploser le site. Une manifestation a mobilisé tout le village de La Souterraine (Creuse) et si depuis, le travail a repris, la situation continue d'inquiéter tous les habitants et les commerçants. GM & S est le deuxième employeur privé du département. L'entreprise a obtenu un nouveau délai : les repreneurs ont jusqu'au 20 juin pour se manifester.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des salariés de l\'entreprise GM&S Industry manifestent le 16 mai 2017 à La Souterraine (Creuse).
Des salariés de l'entreprise GM&S Industry manifestent le 16 mai 2017 à La Souterraine (Creuse). (GEORGES GOBET / AFP)