Cet article date de plus de trois ans.

Renault convoque son conseil d'administration jeudi pour trouver un successeur à Carlos Ghosn

Incarcéré depuis deux mois au Japon, l'actuel patron de Renault est soupçonné d'avoir dissimulé de l'argent au fisc. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de Renault devant un concessionnaire à Tokyo, le 23 novembre 2018.  (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Renault a convoqué un conseil d'administration jeudi pour travailler à la succession de son PDG Carlos Ghosn, a déclaré Bruno Le Maire, mardi 22 janvier. Incarcéré depuis deux mois au Japon, l'actuel patron du constructeur automobile est soupçonné d'avoir dissimulé de l'argent au fisc. Il est sous le coup de trois inculpations, notamment pour abus de confiance et malversations financières.

Il y aura un conseil d'administration de Renault qui se réunira jeudi, c'est lui qui prendra la décision sur la gouvernance de Renault.

Bruno Le Maire

à franceinfo

Le tandem composé de Thierry Bolloré, adjoint et dauphin désigné de Carlos Ghosn, et Jean-Dominique Senard, patron de Michelin, est pressenti pour prendre les commandes du constructeur français, même si Renault s'est refusé à tout commentaire sur la succession de Carlos Ghosn. "A notre avis, Jean-Dominique Senard ferait un excellent président", a souligné le ministre de l'Economie au sujet de Renault, dont l'Etat est actionnaire.

Avec cette nomination, le conseil d'administration espère tourner la page Carlos Ghosn entre renforçant les liens avec Nissan et Mitsubishi. "Nous souhaitons que le prochain président qui sera désigné par le conseil d'administration ait pour priorité absolue le renforcement de l'Alliance, et du coup prenne contact avec les autorités japonaises", a ajouté Bruno Le Maire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Carlos Ghosn

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.