Carlos Ghosn : une fuite bien choisie vers le Liban

Pourtant assigné à résidence au Japon, Carlos Ghosn a fui vers le Liban avec son épouse. Pourquoi ont-ils choisi ce pays ?

France 2

Dans la soirée du lundi 30 décembre, Carlos Ghosn a fui vers le Liban avec son épouse. "C'est dans ce quartier d'Achrafieh où je me trouve que Carlos Ghosn a été aperçu. Il marchait dans les rues de ce quartier", explique Maryse Burgot en duplex de Beyrouth (Liban). Alors pourquoi le Liban ? Tout simplement parce qu'il y est particulièrement protégé dans la mesure où ce pays n'extrade jamais ses ressortissants. Les réactions à son retour sont variées.

Un contexte bien particulier au Liban

Il y a ceux qui s'en félicitent parce qu'ils aiment beaucoup l'ex-PDG de Renault-Nissan. "Mais il faut savoir que le Liban est en ce moment traversé par une crise politique et économique sans précédent. Des milliers de manifestants demandent chaque jour le départ de politiciens libanais qu'ils jugent tous corrompus", poursuit la journaliste. Alors dans ce contexte bien particulier, une partie de la population juge presque incongru le retour de Carlos Ghosn. Pour eux, c'est un peu le cadet de leurs soucis.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019.
L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019. (KAZUHIRO NOGI / AFP)