Carlos Ghosn , le roi déchu du Japon

Au Japon, l'affaire Carlos Ghosn, accusé de fraude fiscale, passionne. Des youtubeurs aux médias traditionnels, tout le monde ne parle que de lui. 

FRANCEINFO

Des talk-shows aux youtubeurs, au Japon, le scandale qui touche Carlos Ghosn va bien au-delà de la presse économique. Le monde de l'entertainment nippon est subjugué par l'affaire de l'ancien dirigeant de Renault-Nissan. Au temps de sa splendeur, l'empereur de l'auto à Tokyo avait été croqué par des auteurs de mangas. Il se fait désormais manger tout cru par les animateurs, mais aussi par les reporters qui font leurs plateaux devant son appartement cossu à Paris. Dans un dessin animé, il est expliqué qu'en tant que prévenu étranger, Ghosn aura droit à du pain, mais qu'il devra plier lui-même son tatami. 

Celui qui a remis Nissan en marche 

"C'était le grand scoop de l'année. C'est tellement énorme que le choc est plus fort que la colère", détaille Hisanori Tamura, un documentariste japonais. L'affaire est loin d'être détricotée, mais quoiqu'il arrive, Carlos Ghosn, qui a débarqué au Japon en 1999, aura marqué l'histoire du pays. "Il sera toujours celui qui a remis Nissan en état (...) Moi je le considère comme un roi déchu", poursuit le documentariste. 

Le PDG de l\'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, en février 2017, à Boulogne-Billancourt.
Le PDG de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, en février 2017, à Boulogne-Billancourt. (ERIC PIERMONT / AFP)