Cet article date de plus d'un an.

Carlos Ghosn a mis au jour "la garde à vue spéciale" du Japon

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Carlos Ghosn a mis au jour "la garde à vue spéciale" du Japon
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Spécialiste du Japon et auteure du livre "Le Japon, un modèle en déclin ?", Valérie Niquet est l'invitée du 23h de franceinfo mercredi 8 janvier.

"Carlos Ghosn met au jour un des éléments qui posent le plus de problèmes et qui est reconnu par les autorités japonaises elles-mêmes, c'est la garde à vue, qui est spéciale. Elle est de 72 heures suivies de 10 jours renouvelable. Cela peut monter à 23 jours renouvelable. Carlos Ghosn a été traité comme beaucoup de prisonniers japonais mis en garde à vue", explique Valérie Niquet, spécialiste du Japon.

Ghosn privilégié d'avoir été en résidence surveillée

"Il y a un mouvement au Japon qui milite en faveur de l'évolution de ce système assez archaïque de la garde à vue, ses avocats et certains ministres en font partie. Mais Carlos Ghosn a été envoyé, de manière assez privilégié, en résidence surveillée dans des conditions très souples, ce qui a permis sa fuite. Celle-ci donne des arguments à ceux qui sont hostiles à toute évolution", conclut Valérie Niquet, auteure du livre Le Japon, un modèle en déclin ?.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.