Affaire Ghosn : deux complices présumés de l'homme d'affaires arrêtés aux États-Unis

Le groupe Renault occupe aussi l'actualité aux États-Unis. Rebondissement dans l'affaire de l'évasion de Carlos Ghosn du Japon, l'ex-patron de Renault-Nissan, en décembre 2019.

France 3

L'affaire Carlos Ghosn prend une nouvelle tournure aux États-Unis. L'ex-patron français de Renault-Nissan, en résidence surveillée au Japon après avoir été emprisonné, s'est évadé en décembre 2019 vers le Liban, aidé par des Américains. Les complices présumés de l'homme d'affaires ont été arrêtés, mercredi 20 mai, sur le territoire américain.

Il existe un accord d'extradition entre le Japon et les États-Unis

"Deux Américains ont été arrêtés mercredi 20 mai au matin dans le Massachusetts. Il s'agit d'un père et de son fils qui vont être présentés à un juge de Boston. Leurs noms étaient déjà connus : le père est Michael Taylor, un ancien soldat des bérets verts, les forces spéciales américaines. Il est soupçonné par les enquêteurs d’être le chef du commando d'exfiltration", explique le journaliste Loïc de la Mornais, en direct depuis Washington. Ces deux Américains peuvent-ils être extradés au Japon ? En théorie, oui, puisqu’il existe un traité d'extradition entre le Japon et les États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien dirigeant de l\'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, lors d\'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 
L'ancien dirigeant de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, lors d'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020.  (JOSEPH EID / AFP)