Autoroutes : le Sénat aimerait que les prix baissent

L’État doit-il renégocier les tarifs autoroutiers ? Selon une commission d’enquête du Sénat, les compagnies autoroutières vont réaliser des bénéfices trop importants.

France 2

L’A41 relie Chambéry (Savoie) à Genève (Suisse) sur 71 km. Depuis 2011, le prix pour la parcourir a augmenté de 24,27%, ce qui fait d’elle une des portions d’autoroute la plus chère de France. Certains usagers réclament “une petite réduction tout simplement” pour ceux qui l’empruntent tous les jours.

“Des demandes d'indemnisation ou de revalorisation du salaire”


On a des demandes d'indemnisation ou de revalorisation du salaire pour tenir compte du coût de cette autoroute”, expliquent Patrick Forveille, chef d’entreprise. Un rapport sénatorial paru vendredi 18 septembre propose d’ajuster les prix en fonction des types de véhicules et des comportements des usagers. Pour le moment, l’association des sociétés françaises d’autoroutes ne souhaite pas s’exprimer sur ce sujet, alors que ces membres vont engranger d'importants bénéfices. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures dans un embouteillage sur l\'autoroute A7, à Valence (Drôme), le 11 juillet 2020.
Des voitures dans un embouteillage sur l'autoroute A7, à Valence (Drôme), le 11 juillet 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)