Automobile : les nouveautés du Mondial 2018

Le Salon mondial de l'automobile ouvre ses portes à Paris jeudi 4 octobre dans un climat plutôt morose. En cette rentrée 2018, les ventes de voitures neuves sont en baisse.

FRANCE 3

Alors que le Salon mondial de l'automobile ouvre ses portes à Paris jeudi 4 octobre, le journaliste Jean-Claude Batteria est sur place et livre des informations en avant-première. "Nous assistons à une révolution au salon de Paris", affirme-t-il avant d'ajouter : "Le roi diesel est déchu et désormais, sur tous les stands, trône une voiture électrique", comme une Peugeot qui évoque "une glorieuse époque du passé. Elle est 100% électrique mais pas seulement. Cauchemar pour les uns, rêve pour les autres...C'est une voiture autonome". Autre vedette du salon : la nouvelle DS 3 Crossback. Avec son design, "on ne pourra plus dire que toutes les voitures se ressemblent", souligne le journaliste.

"Une Toyota sur deux est une hybride"

"Mais la motorisation électrique ne représente qu'à peine plus d'1% du marché, alors la transition est assurée par les véhicules qui alternent thermique et électrique. Ce sont les hybrides. Chaque constructeur en a un à son catalogue et Toyota est pionnier en la matière et en a déjà écoulé deux millions en Europe. Aujourd'hui, une Toyota sur deux est une hybride", précise-t-il. Un autre fait marquant de ce salon 2018 est l'absence de 15 constructeurs, comme Volkswagen, Ford ou encore Fiat. Leur argument : le salon coûte trop cher. En effet, "un grand stand devrait coûter entre trois et cinq millions d'euros", détaille le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le stand Renault dans le cadre du Mondial en 2016.
Le stand Renault dans le cadre du Mondial en 2016. (CYRIL BITTON AMC POUR FRANCE INFO)