Cet article date de plus de quatre ans.

Automobile : la prime à la conversion victime de son succès

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Automobile : la prime à la casse victime de son succès
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La prime censée inciter à acheter une voiture plus propre a tellement fonctionné que l'État a été débordé par le volume des sommes à verser.

L'État avait promis une prime à la conversion si les automobilistes troquaient leur vieille voiture polluante contre une plus écologique. Et la mesure a même été étendue à l'achat de véhicules d'occasions entrant dans les nouvelles normes de respect de l'environnement. Ce qui a provoqué un engouement accru et une explosion de la prévision de 100 000 véhicules "convertis". Car aujourd'hui, des milliers d'automobilistes attendent toujours le versement de la prime à la conversion.

Reprise des versements

Un concessionnaire a même décidé d'avancer les 1 000 à 2 000 euros de prime a ses clients. "Aujourd'hui, on est à peu près à trois mois d'avance. Donc qui représente 6 ou 7% d'avance. Cette avance aujourd'hui se compte en millions d'euros", annonce Anthony Glotin, directeur des partenariats Aramisauto.com. Victime du succès de la mesure, l'organisme chargé de verser les sommes a vu ses caisses se vider. Les versements devraient reprendre la semaine prochaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.