Cet article date de plus de cinq ans.

A Strasbourg, certains circulent avec des voitures partagées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
A Strasbourg, certains circulent avec des voitures partagées
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ce système de location de véhicules rencontre un certain succès. Le reportage de France 2.

Parce que posséder une voiture implique certains frais, de plus en plus de Français ne veulent plus être propriétaires. À Strasbourg (Bas-Rhin), un nouveau système d'auto-partage séduit.

Paul n'a pas de voiture mais quand il en veut une, il utilise une application sur son téléphone pour trouver la voiture "Yea" la plus proche. Facilement repérable, le véhicule rouge et noir est en libre-service. On en compte 30 dans la ville.

Un système peu coûteux

Pas de réservation, pas de contrainte d'heure de retour, stationnement gratuit... Et contrairement au système d'auto-partage déjà en place depuis 15 ans, pas besoin de ramener la voiture à une station. "Je n'ai pas besoin d'avoir une voiture personnelle", assure à France 2 Paul en toute simplicité.

"Notre volonté est de permettre à un maximum de gens de vivre sans voiture", explique Jean-François Virot-Daub, directeur adjoint de Citiz Alsace, la société qui a mis en place les voitures "Yea". En moyenne, un abonné paye 100 euros par mois, soit six fois moins qu'un automobiliste classique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.