Cet article date de plus de sept ans.

Arnaud Montebourg annonce 30 mesures pour redresser l'économie

Arnaud Montebourg a promis, ce jeudi, 30 mesures pour "restituer 6 milliards d'euros aux Français" dans le cadre du projet de "loi pour la croissance et le pouvoir d'achat" qu'il présentera à la rentrée. Le ministre souhaite que les économies publiques profitent davantage aux ménages.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Arnaud Montebourg a annoncé, ce jeudi à Bery, 30 mesures pour redresser l'économie. © REUTERS / Charles Platiau)

Arnaud Montebourg a dévoilé ce jeudi "sa feuille de route pour le redressement économique".  Il prévoit 30 mesures pour "restituer 6 milliards d’euros aux Français " dans le cadre de la "loi pour la croissance et le pouvoir d'achat". Parmi ces mesures, le ministre a annoncé qu'il allait s'attaquer aux professions réglementées comme les huissiers et les avocats, pour lutter contre la rente. 

Le ministre souhaite également dynamiser l’investissement dans les infrastructures en France citant par exemple les ports, la fibre optique, le tourisme ou bien la construction de barrages.  

Baisse de la pression fiscale sur les ménages pour améliorer le pouvoir d'achat

Arnaud Montebourg a par ailleurs plaidé pour affecter le produit des efforts budgétaires selon une "une règle des trois tiers"  entre réduction des déficits et baisses d’impôts pour les entreprises et les ménages. En d'autres termes, le ministre souhaite que les économies publiques profitent davantage aux ménages. 

 Selon le ministre, le premier tiers sera affecté à la réduction du déficit public. Le second tiers sera attribué à la baisse des prélèvements obligatoires sur les entreprises, et enfin le dernier tiers sera dédié à la baisse de la pression fiscale sur les ménages. Une baisse destinée à améliorer le pouvoir d’achat des Français.

 

Le ministre du Redressement productif a également appelé les patrons à créer de l’activité en "contrepartie " du sacrifice "historique " de 40 milliards de baisse d’impôts et d’allègements de cotisations.

"Donnez aux Français en contrepartie à voir votre sens patriotique en créant de l'activité en France, en embauchant autant que vous le pouvez et en investissant dans votre appareil productif"

Montebourg demande à la BCE de racheter la dette publique 

S'agissant de l'Europe, le ministre a renouvelé ses critiques à l'encontre de la Banque centrale européenne (BCE), lui demandant d’aller "encore plus loin" en rachetant de la dette publique dans le mesure où la croissance ne repartirait toujours pas et où l’euro resterait trop fort. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.