Arnaque : de faux courtiers proposent de racheter vos crédits

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Arnaque : de faux courtiers proposent de racheter vos crédits
France 3
Article rédigé par
C. Guttin, L. Nahon, A. Sangouard, A. Penneroux France 3 Lorraine, N. Jauson - France 3
France Télévisions

De faux courtiers proposent de racheter des crédits à des taux plus avantageux, mais au final, ils récupèrent l’argent. Les victimes de cette arnaque se retrouvent à payer deux crédits au lieu d’un.

Pour Patrick Schmitt, tout commence lorsqu’il investit dans une pompe à chaleur au mois de décembre, avec un crédit de 19 500 euros. La somme est empruntée à un taux de 3,6%. Quelques mois plus tard, il reçoit un coup de téléphone d’un courtier, qui lui propose de racheter son crédit à un taux très avantageux, entre 0,3 et 0,7%. Patrick Schmitt envoie une copie de ses documents personnels au courtier.

La victime se retrouve avec deux crédits à payer

Une fois que le courtier a proposé de racheter le crédit, il verse ensuite sur le compte en banque de la victime l’argent du rachat. Ce qu’il ne dit pas, c’est que la somme provient d’un autre crédit, souscrit au nom de la victime, sans qu’elle ne le sache. Le courtier demande ensuite au client de lui rembourser l’argent, puis il disparait laissant la victime avec deux crédits. "Je comprends pas comment j’ai pu me laisser embobiner comme ça, et maintenant, j’ai ma signature dans la nature et elle peut servir", s’inquiète Patrick Schmitt.

Parmi nos sources

Guy Grandgirard : président de l’association des consommateurs De France. Enquêtes réalisées par le site sur les arnaques https://www.adcfrance.fr/credit-leasing/lutilisation-des-noms-meilleurtaux-younited-credit-pour-des-arnaques-au-faux-rachat-de-credit/?print=pdf

 https://www.adcfrance.fr/banque-organisme-de-credit/le-site-cellule-taux-zero-com-service-eco-ptz-com-services-ptz-eco-com-lesfurets-ecoptz-fr-renovationenergetique-ecoptz-com/?print=pdf

Liste non exhaustive

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.