Armement : la France sur le podium des exportateurs

Les contrats signés ces derniers mois permettent à la France de figurer parmi les tout premiers exportateurs mondiaux en matière de défense.

FRANCE 3

L'Australie vient de commander 12 sous-marins au groupe français DCNS, pour un montant de 34 milliards d'euros. Un record à l'exportation. Avions de combat, sous-marins, hélicoptères... Les exportations françaises d'armement s'envolent. La tendance s'est amorcée en 2012. En quatre ans, les ventes passent de 5 à 16 milliards d'euros, avec un record inédit en 2015. Cette année là, pour la première fois, la France exporte enfin l'avion Rafale. 2016 marquera sans doute un nouveau record.

Les raisons du succès

La première raison de ce succès est le contexte international. L'apparition de nouveaux conflits relance la course à l'armement partout dans le monde. Mais cette réussite tient peut-être aussi à un changement de méthode au plus haut niveau de l'État. Jusqu'en 2012, l'Élysée menait souvent la danse seule pour négocier les ventes d'armes. François Hollande lui, s'est beaucoup appuyé sur les ministères des Affaires étrangères et de la Défense. Avec les nouveaux contrats en vue, la France devrait remonter sur la troisième marche du podium mondial des exportateurs d'armes, derrière les États-Unis et la Russie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Rafale français, sur le tarmac d\'une base aérienne du Golfe, le 27 septembre 2015.
Des Rafale français, sur le tarmac d'une base aérienne du Golfe, le 27 septembre 2015. (ECPAD / ARMEE DE L'AIR / AFP)