Cet article date de plus de sept ans.

Air France : impact de la grève de "l'ordre de 500 millions d'euros"

Le groupe Air France-KLM a annoncé mercredi que les deux semaines de grève des pilotes de la compagnie pourraient se traduire par une ardoise de 500 millions d’euros sur 2014. La chute du trafic passagers atteint elle près de 16%.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les comptes d'Air France-KLM après la grève des pilotes : un impact possible à 500 millions d'euros © MaxPPP)

La direction d’Air France-KLM a présenté sa première comptabilité après les deux semaines de grève des pilotes. Le trafic passagers a chuté de 15,9%. La compagnie relève une baisse encore plus importante pour le trafic cargo, elle est estimée à 17,7%.  La grève des pilotes la plus longue de l’histoire de la compagnie devrait coûter entre 320 et 350 millions d’euros sur le résultat d’exploitation du troisième trimestre de 2014, selon l'estimation de la direction d’Air France KLM. 

Les quelques économies inhérentes au mouvement social ont été prises en compte, comme les factures de carburant allégées par des avions cloués au sol. Mais elles sont atténuées par des surcoûts, liés aux passagers qu’il a fallu recaser chez les concurrents qui n'ont fait ni cadeaux, ni remises. Air France KLM avance aussi les dépenses d’hébergement et les compensations versées aux clients. 

Baisse des réservations observée pour les prochaines semaines

Au total, les pertes du groupe dues au mouvement pourraient approcher les 500 millions d’euros sur 2014. Un chiffre qui englobe aussi la baisse des réservations observée pour les prochaines semaines, une réplique en quelque sorte de la grève.

Cette estimation est élevée que les précédentes. Dans un premier temps la compagnie avait parlé d'un peu moins de 300 millions d'euros.

Air France espérait engranger des bénéfices en 2014, mais le retour des comptes dans le vert semble désormais très difficile à atteindre. En 2013, le groupe avait enregistré un bénéfice d’exploitation de 130 millions d’euros, grâce aux résultats positifs de KLM. La partie Air France avait elle, accusé une perte d’exploitation de 174 millions, après un gouffre à 446 millions en 2012. Pour redresser la barre, l’objectif premier de la direction est donc à présent "de ramener les clients dans les avions".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.