Air France envisage de lancer des vols intérieurs low cost dans l'Hexagone via sa filiale Transavia au départ de Nice

Selon La Tribune vendredi, le projet Mimosa, vise à installer Transavia à Nice pour desservir d'autres villes de province, des liaisons assurées par ses autres filiales Britair et Regional.Basée à Orly-Sud, Transavia, à mi-chemin entre charter et low cost, est une filiale d'Air France à 60% et de Transavia.com (filiale du néerlandais KLM) à 40%.

(AFP/JACQUES DEMARTHON)
Selon La Tribune vendredi, le projet Mimosa, vise à installer Transavia à Nice pour desservir d'autres villes de province, des liaisons assurées par ses autres filiales Britair et Regional.

Basée à Orly-Sud, Transavia, à mi-chemin entre charter et low cost, est une filiale d'Air France à 60% et de Transavia.com (filiale du néerlandais KLM) à 40%.

Quatre lignes, toutes déficitaires, alors que la concurrence des TGV est plus faible sur les liaisons province-province, seraient concernées, selon La Tribune.

L'idée est de les ramener à l'équilibre grâce aux bas-coûts de Transavia, selon le quotidien économique qui ne cite pas ses sources. Air France, interrogée par l'AFP, n'a pas souhaité commenter ces informations.

Après deux ans de pertes, Transavia pourrait être à l'équilibre en 2009 et engranger ses premiers bénéfices en 2010. La compagnie a été lancée en 2007 pour l'exploitation de lignes touristiques moyen-courrier au départ d'Orly.

Ce projet se heurte toutefois à un accord signé avec les pilotes de la compagnie au moment de la création de Transavia, empêchant un transfert d'activité de la maison mère à la filiale, précise encore le quotidien.