Cet article date de plus de dix ans.

Air France annonce de nouveaux plans de départs volontaires

Air France a annoncé ce mercredi de nouveaux plans de départs volontaires, et estimé à 2.800 personnes le sureffectif en 2014. Cette annonce intervient alors que la compagnie aérienne doit faire face à des pertes d'exploitation pour la sixième année consécutive.
Article rédigé par Matthieu Mondoloni
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Charles Platiau Reuters)

2.800. C'est le nombre de personnes en sureffectif dans l'entreprise pour 2014 selon Air France. La compagnie aérienne, toujours en proie à des difficultés financières, a annoncé l'ouverture de nouveaux plans de départs volontaires pour l'année à venir, mais n'a pas précisé dans l'immédiat si cela se traduirait par des suppressions d'emplois.

"De nouveaux plans de départs volontaires seront mis en oeuvre. Ils feront l'objet d'un dialogue avec les représentants du personnel et syndicaux à compter du 4 octobre ", précise la compagnie aérienne dans un communiqué mis en ligne ce mercredi après-midi.

Cette annonce a été confirmée par les syndicats qui assistaient au comité central d'entreprise. Ces derniers demandent des garanties à la direction sur les mesures annoncées.

Engagée depuis janvier 2012 dans un vaste plan d'économies, la compagnie a également indiqué qu'elle allait recourir davantage à la sous-traitance sur ses escales françaises, qu'elle allait renforcer sa filiale à bas coûts Transavia tout en maintenant ses bases de province Marseille, Nice et Toulouse dont les programmes seront ajustés en fonction des saisons.

En conséquence, Air France promet "une expansion des lignes long courrier et une rétraction des lignes court et moyen courrier", explique le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac.

Le PDG d'Air France entendu à l'Assemblée nationale

Ces nouvelles mesures font partie du plan de redressement Transform 2015, lancé en début d'année, et qui aurait permis, selon Air France, une amélioration de 100 millions d'euros du résultat d'exploitation. Malgré cela, le groupe "n'atteindra pas l'objectif de retour à l'équilibre " prévu pour 2013.

Au cours d'une conférence de presse organisée en marge de la tenue d'un comité central d'entreprise, le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, a indiqué de son côté que la compagnie était "dans une période de faible demande ". "Nous avons pris de plein fouet les aspects cycliques du transport aérien ", a-t-il précisé.

Entendu par la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire de l'Assemblée nationale, mercredi après-midi, Frédéric Gagey a toutefois estimé que le plan "Transform 2015 fonctionnait (...) et que les premiers résultats étaient encourageants ", notamment "grâce à une forte mobilisation des personnels cet été ".

Un message à l'adresse des employés de la compagnie, dont certains se disaient mercredi "inquiets et passablement énervés ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.