Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Les 5 raisons d'avoir moins peur de prendre l’avion

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Le fondateur du Centre de traitement de la peur de l'avion, Xavier Tytelman, rassure sur les risques liés aux transports aériens.
BRUT
Article rédigé par

Le fondateur du Centre de traitement de la peur de l'avion, Xavier Tytelman, rassure sur les risques liés aux transports aériens. 

1Des statistiques rassurantes 

"On a à peu près 4 milliards de personnes qui prennent l'avion chaque année" et "100 000 vols qui sont réalisés par jour", rappelle Xavier Tytelman, fondateur du Centre de traitement de la peur de l'avion. Il explique que statistiquement, les risques d'accident sont très maigres. Il prend pour exemple l'année 2017 durant laquelle aucun accident mortel n'a été comptabilisé pour les avions de plus de 14 passagers.  

2Les avions modernes ont des ressources insoupçonnables 

Xavier Tytelman rappelle que les avions sont conçus pour supporter la foudre. Ce phénomène est d'ailleurs récurrent puisqu'un avion est frappé par la foudre en moyenne deux fois par an. Quant aux pannes de moteur, il souligne qu'un avion moderne est capable de réaliser un trajet même si un de ses moteurs lui fait défaut. Aussi, "un avion qui perdrait ses deux moteurs est capable de voler en planant", maintient-il. 

3Le traitement médiatique peut effrayer 

"Un accident aérien va faire 200 fois plus de bruit médiatique que tout autre événement", relève Xavier Tytelman. Pour lui, c'est parce que les crashs aériens sont si rares qu'ils suscitent toute la focalisation des journalistes.  

4La sécurité des avions a beaucoup progressé 

"Les avions aujourd'hui sont conçus pour rentrer dans des turbulences qui n'existent même pas sur Terre", explique le spécialiste. Depuis 1990, la nouvelle génération d'avions est capable de résister aux scénarios les plus catastrophiques grâce à une technologie de pointe.  

5"Low cost" ne signifie pas forcément insécurité 

"Les compagnies low cost ont exactement le même type de fonctionnement que les autres compagnies du point de vue de la sécurité aérienne", précise Xavier Tytelman. Toutes les compagnies ont l'obligation de suivre à la lettre les mêmes règles de sécurité imposées par le pays. La formation du pilote et le contrôle des appareils sont astreints aux règlementations les plus rigoureuses.  

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.