Rafale : bouffée d’air pour les sous-traitants

Avec la vente des 36 Rafale, du travail dans les usines Dassault et les sous-traitants, il y aura même des créations d’emploi, par exemple à l’usine Safran de Fougères en Ille-et-Vilaine.

France 2

C’est une pièce essentielle des 36 Rafale vendus à l’Inde : voici un calculateur, le cœur électronique de l’avion et il est fabriqué dans cette usine en Ille-et-Vilaine. Ici, 50 personnes travaillent en permanence pour les Rafale. Alors forcément ce contrat est une excellente nouvelle. 36 Rafale c’est une trentaine d’embauches.

En difficulté il y a 10 ans

Pourtant il y moins de dix ans, cette usine perdait des millions d’euros chaque année. Alors consacré à 100% à la téléphonie mobile, le site est reconverti en 2008 à l’aéronautique. "Cela a sauvé l’usine" admet Marc Le Boulanger, un responsable d’unité de Safran. Mais le Rafale n’est pas le seul responsable de la bonne santé de l’usine. Avec les commandes civiles et militaires de Boeing et Airbus, 140 embauches sont prévues au total dans les années à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion Rafale décolle de la base de Solenzara, en Méditerranée, le 17 mars 2016.
Un avion Rafale décolle de la base de Solenzara, en Méditerranée, le 17 mars 2016. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)