Mossoul-Alep : la même guerre ?

L'horreur des bombardements à Alep est dénoncée de toutes parts. Comment éviter que Mossoul, cette ville du nord de l'Irak soit finalement similaire ? Étienne Leenhardt, sur le plateau de France 2 donne des éléments de réponse.

FRANCE 2
Des avions de combat français ont décollé ce vendredi 30 septembre depuis le porte-avions Charles-De-Gaulle pour des opérations contre le groupe Etat islamique afin de libérer la ville de Mossoul (Irak). Étienne Leenhard fait le point sur cette guerre qui se joue à Mossoul.
"Les risques sont similaires dans ces deux guerres qui se jouent à Alep et Mossoul" explique le journaliste.
"Les responsables politiques et militaires en France et ailleurs ne le cachent pas, ils considèrent qu'ils n'ont pas d'autres choix. Il y a un risque par exemple, que les combattants de l'État islamique qui occupent Mossoul, se sachant condamnés, tentent de nourrir Mossoul et ces centaines de milliers d'habitants. Il y a aussi des risques de catastrophe humanitaires, de règlements de compte entre communautés".

Éradiquer l'EI

 
"Mossoul, c'est la deuxième ville de l'Irak. Pour les États-Unis, comme pour la France, l'objectif est d'éradiquer un groupe au nom duquel des terroristes viennent frapper sur notre sol même si  cet objectif est atteint au prix de nombreuses victimes civiles comme à Alep." 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Colonne de peshmergas au sud-est de Mossoul, le 14 août 2016.
Colonne de peshmergas au sud-est de Mossoul, le 14 août 2016. (AZAD LASHKARI / REUTERS)