Méga-contrat d'Airbus : cette commande "démontre le poids" des loueurs et des low-cost dans l'écosystème de l'aérien

Invité de franceinfo, Loïc Tribot La Spière, du Centre d'études et de prospective stratégique, a réagi à la commande historique de 430 avions Airbus par la société américaine Indigo pour un montant de plus de 40 milliards de dollars. 

Un Airbus A321 Neo, en Novembre 2017, à l\'aéroport du Bourget, à Paris. 
Un Airbus A321 Neo, en Novembre 2017, à l'aéroport du Bourget, à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Loïc Tribot La Spière, directeur du Centre d'études et de prospective stratégique (Ceps), a réagi, mercredi 15 novembre, au contrat historique officialisé par Airbus avec la société américaine Indigo Partners pour l'achat de 430 moyen-courriers de la famille A320, pour un montant avoisinant les 50 milliards de dollars (près de 42 milliards d'euros).

Une commande "fantastique"

Il souligne une commande "fantastique" et "énorme" qui démontre d'abord "le poids que prennent de plus en plus les loueurs dans l'écosystème de l'aérien car cette commande n'est pas faite par une compagnie aérienne mais par un loueur", en l'occurrence la société d'investissements Indigo Partners, a-t-il expliqué sur franceinfo.

Selon lui, elle démontre aussi le poids que prennent les low-cost, puisque "ces commandes d'A320neo et d'A321neo par ce loueur sont à destination de compagnies low-cost", a estimé Loïc Tribot La Spière.

Des usines qui vont tourner à plein régime

Le directeur du Ceps a par ailleurs souligné que ce méga-contrat était "un succès pour tous les grands fournisseurs" de l'avionneur. "Un Airbus, ce n'est pas seulement Airbus, c'est une foultitude de sous-traitants européens mais aussi américains", dont les usines vont tourner à plein régime pendant plusieurs années, selon lui, grâce à cette seule commande.

Méga-contrat d'Airbus : cette commande "démontre le poids" des loueurs et des low-cost dans l'écosystème de l'aérien, selon Loïc Tribot La Spière (Ceps)
--'--
--'--