Medef : être une candidate femme est "une chance", estime Dominique Carlac'h

Candidate à la présidence du Medef, Dominique Carlac'h est l'invitée des "4 Vérités" de France 2 mardi 29 mai.

France 2

Serge Dassault était "un grand homme d'entreprise qui a donné l'exemple à beaucoup de patrons. Il était très visionnaire. Il a réussi à diversifier et faire rayonner son entreprise et un secteur-clef pour la France", salue Dominique Carlac'h, candidate à la présidence du Medef invitée dans "Les 4 Vérités" mardi 29 mai.

La veille, les six candidats à la présidence de l'organisation patronale ont passé un grand oral devant le conseil exécutif, étape cruciale dans la course à la succession de Pierre Gattaz.

Les prétendants ont défilé tour à tour pour convaincre les 45 membres du conseil exécutif. Leur avis est consultatif, mais il pourrait orienter l'élection, qui aura lieu le 3 juillet lors de l'Assemblée générale du Medef.

Championne de France junior

Dominique Carlac'h, ancienne sportive de haut niveau spécialiste du 400 mètres, fille et petite-fille d'agriculteurs bretons et fondatrice d'une société de conseil, est la seule femme candidate. Elle juge cela "comme une chance parce que ça incarne la possibilité de la diversité".

Pour être présidente du Medef, "il faut une vision de l'économie France", affirme-t-elle avant de détailler son programme en trois points : "C'est d'abord accompagner les entreprises dans l'économie 4.0, c'est-à-dire qui génère de la personnalisation de masse, ensuite faire rayonner l'équipe de France économique et enfin réformer le Medef".

Dominique Carlac\'h, candidate à la présidence du Medef
Dominique Carlac'h, candidate à la présidence du Medef (France 2)