La compagnie aérienne Aigle Azur demande son placement en redressement judiciaire

Aigle Azur est en cessation de paiement. Dans l’attente d’un repreneur, la compagnie aérienne a demandé son placement en redressement judiciaire.

FRANCE 3

Spécialisée dans les liaisons vers l’Algérie, Aigle Azur a demandé son placement en redressement judiciaire. Endettée à hauteur de 40 millions d’euros, la compagnie aérienne est en difficulté économique et connaît des bouleversements au niveau de sa direction. Alors, le matin du lundi 2 septembre, devant les membres du comité exécutif, les salariés et leurs représentants se sont montrés inquiets. "Il y a quand même 1 200 emplois en jeu, dont 800 en France, et plusieurs centaines en Algérie, ainsi qu’au Mali. Tous ces gens-là sont inquiets. Il y a des familles derrière", constate Loïc Philippot, vice-président du syndicat national des pilotes de ligne chez Aigle Azur.

Des repreneurs se sont présentés

Pour autant, les salariés ne perdent pas espoir. “Nous voulons rester positifs. Redressement ou pas, il faut que des repreneurs crédibles se présentent et nous serons à leurs côtés”, explique cette salariée. Pendant la période de redressement, la compagnie Aigle Azur sera placée sous le contrôle d’un mandataire judiciaire. Plusieurs repreneurs ont déjà fait part de leur intérêt.

Un Airbus A319 d\'Aigle Azur décolle de l\'aéroport de Lille-Lesquin, le 25 août 2017.
Un Airbus A319 d'Aigle Azur décolle de l'aéroport de Lille-Lesquin, le 25 août 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)