Haute-Garonne : Blagnac, la “Ville-Airbus” tourne au ralenti depuis le confinement

La crise sanitaire du Covid-19 provoque l’effondrement du trafic aérien. Après des années de forte croissance, Blagnac (Haute-Garonne), le berceau du constructeur européen Airbus, doit s’adapter à la nouvelle conjoncture économique.

France 3

Situé dans la banlieue nord de Toulouse (Haute-Garonne), Blagnac totalise 40 000 emplois dont un quart dans l’aéronautique. Un écoquartier est également adossé aux ateliers et bureaux d’Airbus, le constructeur européen d’avions. Avec un trafic aérien au ralenti, les salariés de la filière sont, pour la plupart, au chômage partiel ou en télétravail. “On sent un changement”, commente un habitant de la commune, au micro du 13 Heures du jeudi 21 janvier. 

La crainte des plans sociaux

Les commerçants trouvent également le quartier moins vivant. “Avant le confinement, on faisait 200 formules le midi”, se souvient Philippe Blanchard, un boulanger. Depuis qu’Airbus “va un petit peu moins bien, on a divisé par deux”. Grâce à la clientèle de quartier, le co-gérant limite les pertes, mais il craint des plans sociaux.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Usine de construction chez Airbus. Photo d\'illustration.
Usine de construction chez Airbus. Photo d'illustration. (PASCAL PAVANI / AFP)