Faillite de compagnies aériennes : les agences de voyages accusent le coup

Moins de trois semaines après Aigle Azur, c'est XL Airways qui a réclamé son placement en redressement judiciaire, le 19 septembre. Les conséquences de ces faillites se font ressentir chez les opérateurs et agences de voyages.

FRANCE 2

XL Airways pourrait être placée en redressement judiciaire dès le lundi 23 septembre. Dans une agence spécialisée dans les voyages aux Antilles, on s'inquiète. La compagnie pourrait annuler des vols. Une centaine de clients veulent ainsi être sûrs de pouvoir partir quitte à changer de compagnie. "Nos clients, en attendant, il faut bien évidemment s'en occuper. Ce sont nos clients, ce sont les clients de XL Airways et on est lâchés dans la nature à devoir gérer cette situation de crise tout seuls", déplore Cédric de Laprade, directeur de l'agence Voyages Antillais à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Les agences demandent un soutien financier aux compagnies aériennes

Au total, 110 000 billets XL Airways pourraient être concernés dans les prochains mois. Les agences de voyages se retrouvent en première ligne: en cas de vol sec, pas d'obligation de rembourser le client qui perd donc son billet, mais en cas de forfait avec vol et hôtel, par exemple, elles ont l'obligation légale de trouver une solution. Ces remboursements pourraient avoir de lourdes conséquences pour la profession qui demande un soutien financier aux compagnies aériennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions de la compagnie XL Airways, le 12 septembre 2008 à Manchester.
Des avions de la compagnie XL Airways, le 12 septembre 2008 à Manchester. (PAUL ELLIS / AFP)