Contrat entre Qantas et Airbus : "une très bonne nouvelle" qui doit "conforter les embauches déjà prévues" se réjouit un représentant de la CFTC

Airbus a signé lundi un contrat avec la compagnie australienne Quantas. Le groupe français doit lui livrer près de 150 avions, dont 12 Airbus A350-1000.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un avion Airbus A350-1000 à l'intérieur d'un hangar de l'aéroport international de Sydney, le 2 mai 2022.  (WENDELL TEODORO / AFP)

"C'est une très bonne nouvelle", a réagi lundi 2 mai sur franceinfo Florent Veletchy, coordinateur CFTC d'Airbus, alors que le groupe a signé un contrat majeur avec la compagnie aérienne australienne Qantas. Elle doit lui livrer 146 avions, des A321 XLR, des moyen-courriers mais aussi 12 Airbus A350- 1000. C'est avec cet appareil que la compagnie souhaite effectuer le vol le plus long du monde entre Londres et Sydney et Sydney et New-York. Acheter plusieurs avions au même groupe permet à la compagnie aérienne "d'avoir une flotte équipée du même cockpit et du même appareil, et c'est un avantage pour la formation des pilotes", explique le syndicaliste.

"Le fait d'avoir une si belle commande, on s'attend à conforter les embauches qu'on a déjà prévues, pronostique Florent Veletchy, voire à les dépasser. On va peut-être augmenter nos cadences avec une telle commande". Mais il rappelle que "ce n'est pas cette commande qui fait que ça repart. C'est la reprise du trafic aérien". "On estime que chez Airbus la reprise du trafic aérien sur les moyen-courriers va arriver assez rapidement, détaille le syndicaliste, et un petit peu plus tard sur les long-courriers, à l'horizon 2024-2025". 

Avions assemblés à Toulouse

"Ces appareils vont être fabriqués un peu partout en Europe et dans le monde pour les éléments, précise Florent Veletchy, mais ils vont être assemblés à Toulouse." "Les chaînes d'assemblages des A350 (900 et 1000) sont à Toulouse, donc c'est de bon augure pour nous", se rejouit-il. "Pour les A321 on est capables de les fabriquer dans quatre pays, dont la France et l'Allemagne principalement", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aéronautique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.