Cet article date de plus d'un an.

Accident d'un Boeing 737-500 en Indonésie : les deux boîtes noires de l'appareil, disparu samedi, ont été localisées en mer de Java

Aucun détail n'a été donné à ce stade par les autorités sur les causes possibles de l'accident.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des débris du Boeing 737-500 de la compagnie indonésienne Sriwijaya Air sont récupérés en mer de Java, au large de Jakarta, le 10 janvier 2021. (ADEK BERRY / AFP)

Les chances de retrouver des survivants sont faibles. Les deux boîtes noires du Boeing 737-500 qui s'est abîmé en mer, samedi, avec 62 personnes à bord, ont été localisées, dimanche 10 janvier, ont annoncé les autorités indonésiennes. Des morceaux de corps, des débris et un vêtement d'enfant avaient été retrouvés plus tôt au large de la capitale indonésienne, Jakarta.

"Nous avons localisé la position des boîtes noires, toutes les deux", a indiqué Soerjanto Tjahjanto, le commandant des forces armées indonésiennes. "Les plongeurs vont commencer à les chercher et j'espère que cela ne prendra pas longtemps avant de les récupérer."

L'identification des dépouilles est en cours

L'avion de la compagnie indonésienne Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak, sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo, a perdu le contact avec les contrôleurs aériens samedi, quelques minutes après le décollage. Aucun détail n'a été donné à ce stade par les autorités sur les causes possibles de l'accident.

"Ce matin, nous avons reçu deux sacs, l'un avec des objets appartenant aux passagers et l'autre avec des morceaux de corps", a indiqué le porte-parole de la police. Celle-ci "travaille sur les identifications", a-t-il précisé. Cinquante passagers, dont 10 enfants, ainsi que 12 membres de l'équipage se trouvaient à son bord. Tous sont indonésiens, ont précisé les autorités.

Les secours et l'armée déployés

Des centaines de membres des services de secours, de la marine, dix navires de guerre, des hélicoptères et des plongeurs participent aux recherches en mer. Sur au moins trois sites, des plongeurs ont placé des bouées orange, et des sonars sont utilisés pour localiser le fuselage, selon une journaliste de l'AFP sur place.

Un navire de la marine "a détecté un signal de l'appareil (...) et une équipe de plongeurs a commencé à descendre et a trouvé des morceaux de l'appareil comme des débris et des pièces portant des numéros d'identification et autres", a indiqué Hadi Tjahjanto. Le ministère n'a pas précisé si le signal provenait de la boîte noire de l'appareil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aéronautique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.