Airbus : y aura-t-il demain un pilote dans l'avion ?

Le constructeur Airbus vient de réaliser le premier essai d'un appareil autonome, le 18 décembre. Un logiciel a pris le relai des hommes, mais est-ce vraiment réaliste ?

france 3

Une caméra dans le cockpit filme les pilotes d'essai d'Airbus pour un décollage historique, le 18 décembre dernier. La piste est suivie au millimètre par un programme de reconnaissance visuelle. Le pilote pose sa main sur les commandes, mais c'est l'intelligence artificielle qui opère. Pour ce premier pas vers l'avion autonome, une vingtaine d'ingénieurs a travaillé pendant deux ans sur le projet Atoll. Présenté comme une aide au pilotage, il pourrait permettre à un pilote d'être seul dans l'avion, au lieu de deux. L'avantage pour le secteur aéronautique : 10 milliards d'euros d'économies. Mais beaucoup de questions sur la sécurité se posent encore.

Une technologie d'abord réservée aux avions-cargos

Lundi 20 janvier, à Toulouse (Haute-Garonne), les essais d'Airbus en matière de vol autonome étaient loin de faire l'unanimité. Airbus se veut rassurant. Pour l'heure, seuls les avions-cargos pourraient utiliser progressivement une technologie plus autonome. À terme, d'autres modèles seront développés, comme un incroyable taxi hélicoptère, garanti sans chauffeur, mais pas sans sensations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un des sites d\'Airbus, situé à Blagnac, près de Toulouse.
Un des sites d'Airbus, situé à Blagnac, près de Toulouse. (REMY GABALDA / AFP)