Air France : les pilotes donnent leur feu vert pour développer Transavia

Air France va pouvoir se développer massivement dans le low-cost. Interrogés par referendum, les pilotes ont voté à une large majorité pour supprimer le quota de 40 avions fixé par sa filiale, Transavia. 

France 2

La compagnie Transavia est l'atout low-cost d'Air France. Créée en 2007, sa flotte était jusqu'à présent limitée à 40 appareils. Un quota imposé en 2014 par les syndicats, après une grève de 14 jours pour limiter les transferts des lignes Air-France vers sa filiale low-cost. Mais depuis le mercredi 31 juillet, plus de restriction. Le syndicat majoritaire a donné son accord : Transavia va pouvoir se développer sans limites et rattraper son retard sur ses concurrents.

La nouvelle stratégie de Benjamin Smith

La compagnie irlandaise Ryanair par exemple, possède une flotte de 300 appareils, c'est quasiment 10 fois plus d'avions que Transavia. Ce nouvel accord est un succès pour le Canadien Benjamin Smith, le nouveau patron d'Air France qui impulse une nouvelle stratégie. Il y a deux jours, le groupe annonçait mettre fin à l'exploitation de ses dix A380 d'ici 2022, en raison des coûts d'exploitation jugés trop importants. Air France mise désormais sur des avions plus petits et plus rentables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Air France s\'apprête à développer sa filiale low-cost Transavia.
Air France s'apprête à développer sa filiale low-cost Transavia. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)