Cet article date de plus de dix ans.

Air France lance des billets à prix mini

La compagnie a dévoilé lundi une nouvelle gamme tarifaire sur 58 vols courts et moyens courriers. Objectif : faire face à la concurrence des low cost. Ces petits prix seront accessibles dès le 6 février.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

La nouveauté ? Des tarifs éco dédoublés. Sur un certain nombre de dessertes, le passager va désormais pouvoir choisir entre un tarif éco Classic et un tarif éco MiNi, environ 20 euros moins cher, avec la même collation gratuite à bord, mais quelques prestations en moins : pas de bagages en soute (ou il vous en coûtera 15 euros de plus), pas de possibilité de cumuler des miles et pas de possibilité de choisir son siège lors de l'enregistrement en ligne. 

Orly-Berlin à 49 euros

Ce tarif, déjà ouvert à la réservation, s'appliquera dès le 6 février prochain, sur 58 destinations, en France et en Europe, à l'arrivée et au départ d'Orly, de Marseille, Toulouse et Nice. Concrètement, cela donne des billets à partir de 49 euros, taxes incluses, en direction de Berlin, Prague ou Montpellier. Quelques dessertes extra-communautaires aussi bénéficieront de ces tarifs MiNi, comme un Marseille-Marrakech à partir de 79 euros ou des vols pour Moscou et Tel-Aviv dès 139 euros. Contrepartie de ces ristournes sur 10% des sièges d'un même vol, certains tarifs éco Classic seront plus chers que le traditionnel tarif Economy.

Air France ne veut plus se laisser distancer par les compagnies low cost EasyJet ou Ryanair, après avoir enregistré 700 millions d'euros de pertes sur ses courts et moyens courriers. La compagnie a donc lancé un vaste plan d'économie tous azimut. Vendredi dernier, Le Figaro affirmait même qu'elle envisageait de fermer certaines bases comme Marseille, Toulouse et Nice (celles-là même qui sont concernées par ces nouveaux tarifs). Mais Air France avait aussitôt démenti l'information. 

> Relire Air France dément vouloir fermer ses bases de province

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aéronautique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.