Accor s’attaque au site de réservation Booking.com

Le groupe hôtelier a saisi lundi l’Autorité de la concurrence pour se plaindre de la position jugée dominante de Booking.com. C’est un pas de plus dans le litige qui oppose les deux sociétés depuis plusieurs mois.

(Sébastien Bazin, à la tête d'Accor, veut renforcer le groupe face aux sites de réservations hôtelières © MaxPPP)

Le groupe Accor qui compte 3.700 hôtels dans 92 pays a saisi lundi le gendarme de la concurrence contre le leader des réservations hôtelières sur internet. Le groupe hôtelier reproche à Booking.com des pratiques commerciales qui seraient abusives. L’Autorité de la concurrence devrait rendre son avis aux alentours de fin mars.

Des tests menés après des promesses

Booking.com s'était s'engagé à la mi-décembre à supprimer une clause imposée aux hôteliers sur le prix des chambres. Un alignement des tarifs qui enlèvent beaucoup de marges de manœuvre aux professionnels et qui touchent aussi leurs marges commerciales.

A LIRE AUSSI ►►►Selon l'Umih, principale organisation patronale de l'hotellerie, "la proposition de booking.com est un bon début" 

Ces nouvelles règles censées lâcher du lest sur les contraintes tarifaires des professionnels étaient en test jusqu’à la fin janvier. Mais d’après Accord, cité par Le Figaro, "le compte n’y est pas ". Le groupe Accor se joint donc aux plaintes récurrentes déposées par des syndicats hôteliers. 

A LIRE AUSSI ►►►Les patrons hôteliers s'en prennent aux sites de réservation en ligne