À la rencontre des sondeurs de rue

Une équipe de France 2 a cherché à savoir qui sont celles et ceux qui vous demandent votre avis sur un produit ou une marque.

FRANCE 2

Qui n'a pas été interpellé dans la rue pour répondre à un sondage ? Dans les artères commerçantes des grandes villes, difficile de se promener sans se faire arrêter pour une enquête. Mais qui sont ces sondeurs ? À quoi ressemble leur profession ? Fabienne est dans le métier depuis une vingtaine d'années : sondage à domicile, enquête dans la rue ou par téléphone, elle est rompue à l'exercice, mais essuie toujours autant de refus. Elle obtient en moyenne un oui pour 19 non. "Ça nous dérange pas, on est habitué. (...) Si on ne demande pas, les gens ne savent pas qu'on a besoin. Et je comprends très bien que les gens aient le temps ou pas le temps, ou pas envie", témoigne-t-elle au micro de France 2.

Un rythme soutenu

Après 20 minutes, l'enquêtrice a enfin trouvé un volontaire. Il va s'installer dans une pièce juste à côté, pour poursuivre le questionnaire sur une boisson, qui va durer une demi-heure. Fabienne sait comment convaincre, elle a réalisé des enquêtes sur du dentifrice, du surimi, des produits de beauté... Très peu d'hommes choisissent cette profession, qui n'est plus un boulot d'étudiant. C'est aujourd'hui un métier à plein temps : les enquêtrices de l'équipe de Fabienne doivent remplir 20 questionnaires en quatre jours, pour obtenir 300 euros d'un institut de sondage.

Le JT
Les autres sujets du JT