1,1% de croissance d'ici mi-2015

Le frémissement de l'activité se confirme. L'Insee prévoit 1,1% de croissance sur un an à la mi-2015. Ce n'était plus arrivé depuis la fin 2011. Un léger mieux dû à la baisse du pétrole et de l'euro.

(© Maxppp)

 Après une longue période particulièrement atone, un frémissement semble se profiler pour l’année 2015. L'Insee prévoit en effet 1,1% de croissance  sur un an à la mi-2015. Ce n'était plus arrivé depuis la fin 2011. Un léger mieux dû à la baisse du prix du pétrole et de l'euro. Notamment parce qu’un pétrole moins cher signifie mécaniquement d'avantage de pouvoir d'achat pour les ménages, qui devrait augmenter de 1.6% sur un an d'ici à la mi-2015, selon l'Insee.

Du côté des entreprises, ces dernières devraient bénéficier d'une bouffée d'air frais, d’abord avec la baisse du prix pétrole, ensuite avec l’action du CICE et du pacte de responsabilité. Leurs marges respectives devraient ainsi  augmenter pour retrouver leur niveau de 2011.

Jusqu'en juillet prochain, ce ne seront pas les entreprises qui soutiendront la croissance mais les ménages : avec un pouvoir d’achat renforcé, ils consommeront davantage et soutiendront, in fine, la reprise.