Eaux minérales : enquête sur un secteur florissant

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 06/03/2014Durée : 00h35

Toujours à propos d'économie, cette autre bonne nouvelle. L'Insee a livré ses propres chiffres d'évolution du chômage. Le 4e trimestre 2013 marque une baisse de 0,1%. C'est donc une inversion de la courbe. "L'engagement de François Hollande a été respecté" a déclaré Michel Sapin. Des chiffres en contradiction avec ceux de Pôle Emploi qui marquent au contraire une nouvelle hausse.

Un secteur économique se porte bien. Il s'agit de l'eau minérale. Eau minérale ou eau de source, nous en consommons chaque année 5,5 milliards de bouteilles. Mais d'où vient-elle ? Y a-t-il des ajouts ? Est-elle traitée ? Voici les dessous d'une industrie florissante.

Si vous cherchez les plus grands buveurs d'eau en bouteille, allez dans une salle de sport. Mais entre eau minérale et eau de source, ces sportifs font-ils la différence.

Oui, bien sûr. Eau de source, c'est au robinet, minérale, c'est la bouteille. C'est pas Ça.

Des eaux sont naturellement pétillantes, d'autres non. Je sais pas c'est peut-être à vous de me le dire.

Ces eaux en bouteille ont une histoire, une histoire de source. Partons pour une ville thermale, celle d'Evian. L'eau minérale naît ici de façon étonnante. L'eau de pluie s'infiltre dans cette chaîne de montagne de 35 km2.

En bordure des crêtes, on voit les sapins. On est à 1 000 m d'altitude.

Filtrée par ces montagnes, l'eau parcourt 10 km sous les champs, jusqu'à la source en contre-bas. Un voyage qui dure 15 ans. Cétté eau absolument pure est récupérée à l'usine, dans ces tubes d'acier. on l'arrête jamais. La nature nous donne environ 6,5 millions de litres par jour. C'est énorme, la plus grosse usine d'eau minérale du monde.

Pour mettre en bouteille, on commence par ce tube en plastique, chauffé puis soufflé pour lui donner une forme. Ensuite, le remplissage, qui dure 1 seconde. Toutes les 10 minutes, on contrôle une bouteille, la bonne teneur de l'eau en minéraux. Dans cette usine, une gare privée d'où partent 5 trains par jour, avec des bouteilles estampillées "eau minérale". L'eau de source, elle, vient de plusieurs endroits. En terme de goût cela change-t-il quelque chose ? Nous avons demandé à ce sommelier de tester à l'aveugle une eau minérale et une eau de source, celle du verra à bague.

Ce sont des eaux natures, assez pures, intéressantes. Par la texture, je qualifierais celle-ce de source.

Gagné. Ce qui fait la différence de goût, c'est la teneur en minéraux.

Quand on passe les 500 mg de résidus secs qu'on est marqué par les minéraux. On a vraiment une différence de goût, mais ce sont aussi des eaux thérapeutiques. Parmi les eaux les plus chargées en minéraux : l'eau gazeuse. Pourquoi pétille t-elle ? Est-ce naturel.

Direction le Massif Central. Au milieu de ces paysages majestueux, se trouve la clé du mystère. Parfois, l'eau s'infiltre si profondément dans la terre, qu'elle entre en contact avec le magma. Elle se charge alors en gaz carbonique et remonte à la surface. Chez Rozana, d'énormes cuves sont posées sur la source. C'est le propriétaire qui nous fait découvrir ce lieu si particulier.

Quand vous allez mettre votre nez dedans, inspirez un peu, vous allez voir, ça pique le nez. C'est le gaz carbonique que vous sentez.

Voilà ce qu'on y trouve, une eau encore chaude, 30 degrés. A la surface, des petites bulles. Une eau pure, jamais transformée.

Tout le monde parle bio ou je sais pas quoi, ça c'est du bio, le gaz carbonique est fabriqué par la nature.

Parfois, le gaz carbonique est ajouté artificiellement à de l'eau normale: de l'eau gazeuse non naturelle. Pétillante ou plate, l'eau en bouteille à le vent en poupe. En une décennie, la consommation des Français est passée de 75 à 145 litres par an.

On l'a appris cet après-midi, ce nouvel accident sur une piste de ski.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==