Documentaire : portraits de SDF

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 25/01/2014Durée : 00h38

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un documentaire sortira sur les écrans a partir de mercredi et nous dévoile une nouvelle fois comment la vie peut vite basculer. Au bord du monde signé Claus Drexel nous raconte la vie de ces SDF. Il seraient plus de 6.000 qui vivent en marge à Paris dans une capitale qui vibre, alors qu'eux, manquent de souffle et d'horizon. Au pied des grands monuments, sur les trottoirs des avenues.

Ils apparaissent avec la nuit quand Paris s'endort. sous les tunnels comme au fond des impasses. On est comme des fantômes dit l'un d'eux. Paris, ville lumière est l'écrin de leur misère.

J'arrive à une phase de ras-Ie-bol. Je ne supporte plus rien. moi je cours le "marafond" de Paris.

C'est devenu un train de vie. Tu ne sais plus si c'est dur ou facile.

Je passe l'hiver dehors. Moi je pensais qu'on ne survivait pas. Je me suis surprise en me réveillant.

Pendant un an, après la fermeture du métro, le réalisateur a sillonné la capitale pour donner une voix à cette armée des ombres.

C'était plus simple que ce que je pensais. Je pensais qu'on aurait beaucoup de refus. Finalement beaucoup étaient contents qu'on les écoute. Ils étaient touchés par la démarche.

Une dizaine de personnes ont accepté de témoigner. Des gens différents qui ont en commun de se sentir invisibles. Certains oublient qu'ils ont des oreilles et un coeur.

J'ai vu 2 hommes de forte corpulence en costume, passer. L'un disait à l'autre: Je ne leur donne rien parce qu'ils ne servent plus à rien.

Je ne sais pas comment lancer un appel au secours. Je ne sais pas faire.

On ne les voit pas. Eux voient tout de la société de consommation et de ses dérives. Les images signées du photographe Sylvain Leser ne cachent rien de la dure réalité: Les rats, le froid, les délires d'une femme qui bascule dans une douce folie.

C'est dans les bois, il y a Blanche Neige et d'Artagnan.

Parfois drôle, toujours touchante, la parole des sans-abris illumine ce documentaire.

L'important c'est de ne jamais perdre le sourire.

Le réalisateur espère qu'après l'avoir vu, les passants considèreront les SDF avec plus de respect. Sans détourner le regard.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==