Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Des excréments d'animaux et du plastique dans les cigarettes de contrebande

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Michel Partage et Louis Aubert – France 3 Provence-Alpes
Article rédigé par
France Télévisions

Les chercheurs ont trouvé dans le tabac des excréments d'animaux, des fibres textiles ou encore du plastique, et s'agissant des filtres des cigarettes, c'est du polypropylène qui a servi à sa fabrication.

Fumer nuit gravement à la santé, c'est écrit sur les paquets de cigarettes, mais fumer des cigarettes de contrebande, moins chères, est encore plus nocif. Un laboratoire marseillais chargé d'analyser du tabac d'origine douteuse, à la demande des douanes et de la répression de fraudes, a donné ses conclusions en février 2013.

Les chercheurs ont trouvé dans le tabac des excréments d'animaux, des fibres textiles ou encore du plastique. Et s'agissant des filtres des cigarettes, c'est carrément du polypropylène qui a servi à sa fabrication, un plastique utilisé pour la fabrication de pièces automobiles ou de tapis synthétiques. Quant au papier, sa mauvaise qualité ne permet pas à la cigarette de s'éteindre d'elle-même, ce qui peut provoquer des incendies. Les cigarettes de contrefaçon contiennent aussi trois fois plus de cadmium et d'arsenic que les cigarettes classiques, sept fois plus de mercure et huit fois plus de plomb.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.