Week-end découverte à Superdevoluy, entre escalade et spéléologie à 30 mètres de profondeur

Dans les Hautes-Alpes, dans la station de Superdevoluy, les alpinistes spéléologues descendent jusqu'à 30 mètres de profondeur. 

S'enfoncer dans les abîmes un pas après l'autre... Se faufiler parmi les roches, s'orienter entre les parois argentées. "On a l'habitude sur les via ferrata de voir le vide derrière soi, et là c'est quand même particulier. Ça permet de voir l'aspect géologique de la région, et c'est vraiment très très intéressant", explique Fabien Champonnois, militaire.

Des sensations uniques


Avancer sous la terre en via ferrata, c'est un mélange d'escalade et de spéléologie. De la via ferrata classique, nous ne verrons aucun paysage. La souterrata explore un monde mystérieux avec des rencontres nouvelles : "Il y a le noir. L'environnement n'a rien à voir avec l'environnement extérieur. Naturellement, les sensations que l'on rencontre là-dedans sont différentes. Je crois que l'oppression que ça génère, c'est ça qui rend l'activité sympa. On n'est pas juste accrochés à un rocher, il faut aller passer dans des petits trous, des chatières, utiliser des techniques d'escalade qui sont complètement différentes de celles qu'on utilise à l'extérieur", décrit le guide Marthinod Martinez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des funambules traversent la grotte de Dargilan, en Lozère, sur un fil de deux centimètres
Des funambules traversent la grotte de Dargilan, en Lozère, sur un fil de deux centimètres (FRANCE 3)