VIDEO. Comment bien poser vos congés pour profiter au mieux des jours fériés en 2020 ?

Le calendrier offre a minima cinq week-ends de trois jours. Mais vous pouvez bénéficier de plus longues pauses. On vous explique.

Déjà déprimés par votre rentrée ? Prenez vos agendas ! Franceinfo vous aide à prévoir de longs week-ends dans l'année, en combinant congés et jours fériés

On commence avec le traditionnel lundi de Pâques. Sans rien faire, voici déjà un pont de trois jours. Que vous additionnerez au mois de mai avec des week-ends rallongés du vendredi 1er au dimanche 3, puis du vendredi 8 au dimanche 10. Et en demandant quatre jours de congés, vous pourrez partir 10 jours en vacances.

A l'Ascension, il vous suffira de poser le vendredi 22 mai pour bénéficier d'une pause de quatre jours. En juin, le lundi de Pentecôte tombe le 1er et vous offre un nouveau week-end long.

Mauvaise pioche pour le 15 août et le 1er novembre

En juillet, la fête nationale arrive un mardi et vous permet de faire un nouveau pont, en demandant un jour de congé le lundi 13. Pas de repos supplémentaire en août, en revanche : l'Assomption, le 15 août, tombe un samedi.

Puis on file vers la fin de l'année. Si la Toussaint arrive un dimanche, le 11 novembre tombe un mercredi. En posant deux jours de congés, vous pourrez vous reposer cinq jours. Et si vous demandez quatre jours de congés, c'est neuf jours de repos assurés. Enfin, Noël tombe un vendredi, ce qui vous permettra de souffler pendant trois jours. 

On récapitule ? L'année 2020, c'est au moins cinq week-ends de trois jours avec jours fériés. Et en posant habilement huit jours de congés, vous pourrez envisager de plus longues pauses au cours de l'année.

Le mois de mai est traditionnellement l\'occasion de bénéficier de longues périodes de congés. 
Le mois de mai est traditionnellement l'occasion de bénéficier de longues périodes de congés.  (FRANCEINFO)