VIDEO. A Collioure, un surf électrique volant pour fendre les flots... et les airs

La planche peut atteindre les 40 km/h, pendant une heure et demie. Développée par une PME de Perpignan, elle devrait être commercialisée début juin.

Début mai, les promeneurs présents sur le port de Collioure (Pyrénées-Orientales) ont pu observer un étrange surf, flottant à 30 cm au-dessus de l'eau. Ce surf électrique est en test, avant une commercialisation prévue début juin.

C'est grâce au foil, la petite aile située sous la planche, et un moteur, que l'engin s'élève au-dessus de l'eau. Debout sur la planche, en combinaison de surf noire, Chris Defrance. Il est directeur de Redwoodpaddle, l'entreprise qui développe le système à Perpignan. "L'intérêt, c'est de consommer très peu d'énergie", explique-t-il. "Il y a moins de frottements, comparé à une motorisation classique."

"Une sensation nouvelle"

L'appareil est capable d'atteindre les 40 km/h, avec une autonomie d'une heure et demie, assure l'entrepreneur. "Ce qui m'intéressait en développant ce produit, c'est qu'il y a vraiment une sensation nouvelle, indique l'entrepreneur. Ce qui m'intéressait aussi, c'était d'en faire quelque chose de très facile, donc ultra-familial. On peut commencer avec une grosse planche gonflable, très facile, où on peut commencer à genoux si on n'a pas suffisamment d'équilibre et apprendre à se lever doucement. On peut même mettre des enfants dessus."

Lors de la conception, le principal défi rencontré par les créateurs était de rendre la batterie étanche. Les planches sont fabriquées en Chine, les batteries à Montpellier. Après plus de deux ans de développement, les 50 premiers clients vont recevoir leur surf électrique en juin, moyennant la somme de 5 000 euros.

Une démonstration du surf volant, le 6 mai 2019 dans la baie de Collioure (Pyrénées-Orientales).
Une démonstration du surf volant, le 6 mai 2019 dans la baie de Collioure (Pyrénées-Orientales). (RAYMOND ROIG / AFP)