Société : le bronzage, une révolution dans la peau

Dans "L'invention du bronzage", l'historien Pascal Ory s'intéresse à l'évolution de l'exposition au soleil au court de l'Histoire et ses conséquences.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

L'historien Pascal Ory est l'auteur de L'invention du bronzage. "Décider un jour que le soleil, que jusqu'à présent on considérait comme un ennemi, est un ami et qu'il faut s'exposer au soleil, c'est vraiment révolutionnaire. C'est même la France qui a donné le ton. En 1920, c'est l'horreur d'avoir une peau tannée. (...) Ça bouge en 20 ans, c'est fascinant", observe l'intéressé.

Un signe de l'émancipation des femmes

Avant la période du bronzage, on va assez peu à la plage. "Sur cinquante ans, qui vont de 1920 à 1970, le soleil triomphe. (...) Tout le basculement se situe sur le corps de la femme, pas de l'homme, l'homme suit. (...) La société a toujours raison. Dans les années 1920 et 1930, elle veut se libérer des carcans, des voilettes et des grands chapeaux. Elle se dénude, elle va vers la mer et le soleil. Elle n'entendra pas les voix pessimistes qui lui disent : 'Méfiez-vous, c'est un peu dangereux'. Elle va commencer à l'entendre au bout de cinquante ans. Ça me paraît normal, les sociétés décident ce qu'elles veulent entendre ou ce qu'elles veulent ne pas entendre", analyse Pascal Ory.

La ville de Biarritz n\'a reçu \"aucun courrier, aucune lettre d\'association\" depuis la campagne \"Parisien dégage, t\'as Paris plage\", selon la mairie, contactée par franceinfo. Ici la grande plage de Biarritz le 30 mars 2017.
La ville de Biarritz n'a reçu "aucun courrier, aucune lettre d'association" depuis la campagne "Parisien dégage, t'as Paris plage", selon la mairie, contactée par franceinfo. Ici la grande plage de Biarritz le 30 mars 2017. (DROUINAUD EMILIE / SUD OUEST PAYS BASQUE / MAXPPP)